Saisissez le code postal de votre chantier pour visualiser les produits disponibles

>
> Zoom label hpe

Tout savoir sur le label HPE "Haute performance énergétique"

Retrouvez les actualités sur la RE 2020...

Sommaire article "Tout savoir sur le label HPE "Haute performance énergétique"

1. Définition du HPE ou bâtiment à Haute performance énergétique
2. Le label HPE à travers la RT 2012
3. Les 4 critères d'exigences du label HPE 2005
    3.1. HPE 2005
    3.2. THPE RT 2005
    3.3. HPE EnR 2005
    3.4. THPE EnR 2005
4. Le label HPE (Haute performance énergétique) : comment en bénéficier ?
5. La RE 2020 : une nouvelle étape vers la haute performance énergétique 
    5.1. Une progression du label HPE vers le BEPOS (Bâtiment à énergie positive)

 

Dès 1978, les acteurs du secteur du bâtiment, de l'énergie et de l'environnement entament des démarches qualitatives pour instaurer des process de construction qui permettent d’accéder à des bâtiments à haute performance énergétique. En parallèle des réglementations thermiques, qui sont obligatoires pour toutes les constructions neuves, se multiplient les labels. Ces derniers sont quant à eux indépendants et facultatifs.

Le label BBC (Bâtiment basse consommation) a préfiguré la RT 2012 (réglementation thermique 2012) avec un seuil de consommation d’énergie annuelle à hauteur de 50 kWh/m². La révision du label a eu lieu en 2017. Il voit le jour grâce à une association professionnelle qu’est Effinergie. Il impose l’évaluation de différents critères : consommation d’énergie, architecture des logements, orientation, choix de l’implantation, etc. Le label BBC ne peut s’obtenir qu’une fois le bâtiment construit et si ce dernier répond au cahier des charges.

En 2013, et revu en 2017, Effinergie lance un nouveau label BEPOS pour Bâtiment à énergie positive. L’objectif est donc d’aller plus loin que la RT 2012, non pas en termes de consommation d’énergie toujours à 50 kWh/m²/an mais bien en ce qui concerne la production d’énergie. L’idée n’étant pas de mettre un seuil mais bien que la quantité d’énergie produite soit au moins identique, voire supérieure, à celle consommée par le bâtiment. Le choix d’une source d’énergie renouvelable comme l’installation de panneaux photovoltaïques aide à atteindre cet objectif. Ce dernier étant encore plus favorisé avec la sélection de solutions peu énergivores dans le logement.

Le label d’État HPE a quant à lui été mis en place dès 2005 (et a évolué depuis) afin de faciliter la transition énergétique et encourager la filière construction à investir dans des équipements et matériaux peu énergivores.

 

Définition du HPE ou bâtiment à Haute performance énergétique

Le label HPE, dit “Haute performance énergétique”, est le résultat d’une concertation entre divers acteurs du bâtiment ; de l'environnement, des entreprises de l'énergie, des maîtres d'ouvrage ainsi que des organismes publics de certification.

Il atteste la conformité d'un bâtiment en matière de performance énergétique, environnementale et sanitaire, relatives à sa conception et à son entretien par rapport à un référentiel.

Le bâtiment à haute performance énergétique est une nouvelle approche du bâtiment, qui pousse les acteurs à modifier leurs comportements en matière de respect de l'environnement et de bien-être des utilisateurs.

Il s'agit avant tout d'une façon différente d'aborder la construction et l'exploitation, pour une meilleure gestion de l'énergie ainsi qu'une diminution des émissions de gaz à effet de serre.

Le label HPE ou Haute performance énergétique s'inscrit donc dans un contexte de lutte pour la préservation de l'environnement.

 

Le label HPE à travers la RT 2012

Le label HPE est toujours calé sur la consommation conventionnelle de référence issue de la réglementation en cours. Actuellement, il s’agit de la RT 2012 en vigueur pour l’ensemble des constructions neuves.

Le plafond de consommation d’énergie annuelle à ne pas dépasser avec la RT 2012 est de 50 kWh/m². Ainsi, lorsqu'un bâtiment possède un niveau d'efficacité énergétique supérieur aux obligations imposées par la réglementation, le label HPE peut lui être accordé.

 

Les 4 critères d'exigences du label HPE 2005

Avec le temps, le label HPE a connu une évolution vers de nombreuses variantes. Depuis 2005, les bâtiments doivent répondre à un certain nombre de critères de sécurité, de durabilité et respecter certaines conditions d'exploitation, en ce qui concerne les installations de chauffage, de production d'eau chaude sanitaire ou encore de climatisation et d'éclairage. 

Le label HPE, défini par le Code de la construction et de l’habitation, permet ainsi de valoriser la qualité du bilan énergétique, des cycles d'entretien et du renouvellement d'un bâtiment. Il présente quatre degrés d'exigences et se décline à ce titre en quatre niveaux de certification différents.

HPE 2005

Initialement, le label HPE 2005 venait compléter la réglementation RT 2005. Avec l’application de la RT 2012, il est maintenant réservé aux bâtiments neufs ayant une consommation d'énergie au moins inférieure à 10 % à la consommation de référence.

THPE RT 2005

Le label THPE 2005 signifie Très haute performance énergétique. Il est accordé aux nouvelles constructions et exige des consommations conventionnelles inférieures à 20 % à la consommation d'origine, prévue par la RT 2005 puis par la RT 2012.

HPE EnR 2005

Le label HPE EnR 2005 est une extension du label HPE qui peut être attribuée aux bâtiments dont le système de chauffage implique 50 % d'énergie Biomasse (exemple : chaudière à biomasse) ou provient d'un réseau de chaleur utilisant 60 % de sources d'énergies renouvelables.

THPE EnR 2005

Le label THPE EnR 2005 est octroyé aux bâtiments qui utilisent les énergies renouvelables comme la biomasse, les pompes à chaleur, le solaire thermique ou photovoltaïque. Les consommations conventionnelles pour ce label doivent être inférieures à 30 % par rapport à la consommation de référence RT 2012.

 

Le label HPE (Haute performance énergétique) : comment en bénéficier ?

Aujourd'hui, le label HPE est attribué aux constructions ayant des performances énergétiques supérieures à la RT 2012. Pour obtenir le label HPE, il convient de déposer une demande auprès d’un des organismes certificateurs : Certivia, Céquami, Cerqual ou Promotelec.

L'obtention du label HPE est validé par un audit d’expert au travers d'un référentiel, incluant les exigences de la réglementation thermique et le respect d'un niveau de performance énergétique supérieur à celle-ci.

Ainsi, les modalités de contrôle reposent sur une vérification documentaire, suivie d'une vérification directement sur site. Les conditions d'obtention du label reposent précisément sur :

  • une étude thermique,
  • un test d’étanchéité à l’air,
  • un test des apports solaires,
  • un test de consommation énergétique,
  • le type d’énergie utilisée.

 

La RE 2020 : une nouvelle étape vers la haute performance énergétique

À compter du 1er janvier 2022, une nouvelle réglementation environnementale entrera en application. La RT 2012 sera donc remplacée par la RE 2020. Avec la prise en compte de l’impact environnemental, on ne parle pas de RT 2020 (réglementation thermique 2020) mais de réglementation environnementale 2020 (RE 2020). Son objectif officiel est de « diminuer l'impact carbone des bâtiments, améliorer les performances énergétiques et en garantir la fraîcheur pendant les étés caniculaires soit le confort dans l'habitat ».

Une progression du label HPE vers le BEPOS (Bâtiment à énergie positive)

Avec l'entrée en vigueur de la future RE 2020, le niveau d’exigences des deux labels HPE et THPE devrait se renforcer, et conduire progressivement à la construction de bâtiments à énergie positive. Ce concept repose sur la capacité d’un bâtiment à produire plus d’énergie qu’il n’en consomme.

Ainsi, un label pilote nommé BEPOS - Effinergie 2013 a vu le jour depuis quelques années pour préparer les constructeurs à cette étape vers la généralisation des bâtiments à énergie positive.

2022 sera donc synonyme d'une nouvelle orientation en matière d'architecture de qualité, de choix des matériaux et d'impact des constructions sur le réchauffement climatique.

Les solutions bio'bric

Briques de mur, Briques de cloison
Conduits de fumée, Tuiles
Terre cuite