Saisissez le code postal de votre chantier pour visualiser les produits disponibles

> Re 2020

RE 2020 : tout savoir sur la future réglementation

Retrouvez les actualités sur la RE 2020...

Sommaire article "RE 2020 : tout savoir sur la future réglementation"

1. Qu'est-ce que la Réglementation environnementale 2020 (RE 2020) ?
    1.1. RT 2020 ou RE 2020 ?
2. Quels sont les objectifs de cette nouvelle réglementation ?
3. Quelle est la nouvelle date d'application de la RE 2020 ?
    3.1. L'avis de différents intervenants pour le report de la RE en 2022
4. Les nouvelles "normes" de construction pour les maisons individuelles
5. RE 2020 : quelle place pour le gaz dans le neuf ?
6. RE 2020 : quel chauffage choisir ?
7. RE 2020 : vers des comportements éco-responsables pour atteindre le seuil du zéro carbone

 

Le gouvernement a soumis une nouvelle réglementation environnementale qui s'appliquera aux constructions neuves afin d'agir sur les émissions des bâtiments. Plus ambitieuse que sa prédécesseur la RT 2012, la RE 2020 a été pensée pour faire de la France un pays neutre en carbone d'ici l'année 2050. Cette norme concernera de façon progressive les maisons individuelles, les logements collectifs, les bureaux et les bâtiments d'enseignement primaire et secondaire.

Qu'est-ce que la Réglementation environnementale 2020 (RE 2020) ?

La RE 2020 est la future réglementation thermique et environnementale pour les nouvelles constructions. Elle vise à améliorer la performance thermique des bâtiments et à réduire leur impact carbone sur l'ensemble de leur cycle de vie. Elle concernera dans un premier temps les logements (individuels et collectifs), les bureaux et bâtiments d’enseignement avant d'être généralisée aux bâtiments tertiaires comme les salles de sport, commerces, hôtels, etc.

RT 2020 ou RE 2020 ?

Cette nouvelle réglementation intervient dans la lutte contre le réchauffement climatique en permettant de rendre les constructions neuves plus respectueuses de l'environnement. Elle prend en compte en plus de la performance énergétique, l'empreinte environnementale du bâtiment et sa capacité à produire de l'énergie.

C'est la raison pour laquelle la réglementation 2020 quitte l'appellation "thermique" (RT2020) et devient "Réglementation environnementale" (RE). Son nom officiel est donc RE 2020. Cette nouvelle réglementation prolonge la dynamique de la RT 2012 et ouvre la voie aux bâtiments à énergie positive qui sont des bâtiments qui produisent plus d'énergie qu'ils n'en consomment (électricité, chaleur, etc.).

 

Quels sont les objectifs de cette nouvelle réglementation ?

La RE 2020 apparaît comme un levier d'action majeur en matière de lutte contre le changement climatique. Elle a pour ambition de répondre à cet enjeu de taille en fixant un seuil limite de consommation en énergie pour toutes les constructions neuves.

Au-delà de construire des bâtiments basse consommation, chaque réglementation apporte son lot de nouveautés pour tendre vers des bâtiments autosuffisants en énergie. Selon le Ministère de la Transition écologique, trois grands objectifs sont poursuivis à travers la nouvelle réglementation RE 2020 :

  • Réduire l'impact environnemental des bâtiments neufs, en contrôlant leurs émissions de gaz à effet de serre sur l'ensemble de leur cycle de vie et ce, dès leur conception. Cela passe notamment par un recours aux matériaux moins émissifs. L’utilisation de solutions peu émissives en CO2 sera contrôlée via l’Indice carbone (IC) construction et l’IC énergies.
  • Améliorer la performance énergétique des bâtiments neufs et baisser de manière significative les consommations d'énergie. Ces sobriété et efficacité énergétiques sont respectivement évaluées à travers les indicateurs Bbio (Besoin bioclimatique) et Cep / Cepnr (Coefficient d’énergie primaire non renouvelable).
  • Améliorer le confort des habitants en garantissant la fraîcheur pendant les étés caniculaires. Un seuil en DH (Degré heures) permettra de limiter la durée et l’intensité d’inconfort d’été des occupants.

La volonté du gouvernement est avant tout de concilier une sobriété énergétique accrue avec un impact environnemental faible. La RE 2020 tiendra compte de l'ensemble des consommations d'usages des bâtiments : chauffage, ventilation, climatisation, eau chaude sanitaire, éclairage et consommations mobilières (électroménager, informatique, etc.)

Dans un souci d'atteindre la neutralité carbone d'ici les années 50, la RE 2020 insiste particulièrement sur l'isolation des constructions neuves. Ce besoin sera introduit dans le Bbio (Besoin bioclimatique) et reposera sur des indicateurs basés sur l'évolution des températures dans les années à venir.

Les critères imposés par la RE 2020 permettront d’aborder au fur et à mesure du temps des thèmes comme la qualité de l’air ou l’isolation phonique pour toujours plus de confort dans l’habitat.

 

Quelle est la nouvelle date d'application de la RE 2020 ?

La date d'entrée en vigueur de la RE 2020 initialement prévue le 1er janvier 2021 a été repoussée une première fois à l'été 2021. Cependant, sa date d'application glisse de mois en mois en raison du contexte sanitaire. La nouvelle réglementation est aujourd’hui fixée au 1er janvier 2022. En attendant son entrée en vigueur, la RT 2012 s'applique toujours.

L'avis de différents intervenants pour le report de la RE en 2022

Dernier trimestre 2020, Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, et Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au logement, annonçaient les orientations majeures de la nouvelle RE 2020. Différentes concertations ont ensuite eu lieu avec notamment le Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique (CSCEE) pour recommander des ajustements portant sur plusieurs projets de textes relatifs à la future réglementation environnementale des constructions neuves.

Les différents intervenants avaient notamment demandé le report de l'entrée en vigueur de la RE 2020 au 1er janvier 2022 dans un objectif de permettre à la filière construction de se préparer à ces nouvelles exigences et d'éviter d'impacter les permis de construire en cours de réalisation.

 

Les nouvelles "normes" de construction pour les maisons individuelles

Concernant la construction de maisons individuelles, à quels changements doit-on s'attendre avec la RE 2020 ? Plus qu’une norme, qui est facultative, la réglementation thermique (RT) ou environnementale (RE) est obligatoire. Alors comment être conforme à cette nouvelle RE 2020 ? Sa mise en application fait référence au concept d'énergie positive. Dans ce cadre, les priorités des maisons individuelles seront axées sur :

  • une isolation thermique renforcée grâce à de meilleurs matériaux. Pour éviter de perdre en surface habitable, mettre la performance thermique dans les 20 cm de mur pourra être envisagé ;
  • des matériaux de construction à faible empreinte carbone ;
  • un système de ventilation avec récupération de chaleur sur l'air vicié (pompe à chaleur air-air ou eau-air, VMC à simple flux ou double flux) ;
  • une captation passive de l'énergie solaire à travers une bonne orientation de la maison ;
  • la récupération des eaux pluviales ;
  • la limitation de la consommation des appareils électroménagers.

Enfin, pour répondre aux obligations, et non aux normes, de la RE 2020, la consommation totale d'énergie d'une maison individuelle sera imposée avec un seuil à ne pas dépasser en kWh/m² et par an. L’habitation, la zone, l’altitude, etc., seront des critères influents. Quant au système de chauffage, il devra également atteindre une consommation inférieure à un seuil en kWh/m² et par an.

 

RE 2020 : quelle place pour le gaz dans le neuf ?

Les seuils limites envisagés par la RE 2020 (Cep nr et IC énergie) laissent actuellement peu voire pas de place au gaz. Ils seront appliqués dès l’entrée en vigueur de la loi en janvier 2022, pour les constructions neuves de maisons individuelles. Les logements collectifs devront, quant à eux, repenser leur système de chauffe avec plus de délai ; prioriser le solaire comme les pompes à chaleur ou encore les solutions hybrides.

Toutefois, la ministre de la transition écologique Barbara Pompili n'exclut pas certains ajustements dans les textes de loi afin de faciliter ou enlever quelques obstacles qui seraient remontés par le biais des consultations en cours.

 

RE 2020 : quel chauffage choisir ?

À ce jour, le gouvernement recommande de s'équiper d'une pompe à chaleur-eau (PAC air-eau), d'un poêle à bois/granulés ou bien privilégier le chauffage solaire (photovoltaïque). Pour le chauffage de l'eau, les appareils autorisés sont les chauffe-eaux solaires ou thermodynamiques.

Le gouvernement se pose également la question de se tourner davantage vers le chauffage électrique afin de limiter au maximum l'usage des énergies fossiles. À condition de choisir un chauffage électrique performant. Les experts s'accordent sur le fait que l'électricité représentera 50 % de la consommation énergétique en 2050.

Certes, le radiateur électrique est peu coûteux à installer. Cependant, son retour massif n'est pas préconisé par le Gouvernement. En effet, ce mode de chauffage est cher à l'usage et a tendance à peser plus fortement sur le réseau électrique en période hivernale. Si le chauffage électrique est toléré pour l'instant, un accent particulier est donc mis sur le fait de se chauffer aux énergies renouvelables.

 

RE 2020 : vers des comportements éco-responsables pour atteindre le seuil du zéro carbone

La conception et l'architecture d'un logement efficient énergiquement type bâtiment BEPOS (Bâtiment à énergie positive) doivent faciliter le comportement éco-responsable des utilisateurs à travers un environnement intérieur sain et confortable. Grâce à cette nouvelle réglementation, les futures constructions seront mieux isolées, consommeront moins d'énergie et différemment (énergies renouvelables), résisteront aux fortes chaleurs, excluront certains systèmes de chauffage polluants et privilégieront les matériaux performants et respectueux de l’environnement.

En effet, l'individu sera au cœur de la RE 2020 qui le préparera peu à peu à un habitat et un mode de vie écologique. Il est à noter que les évolutions technologiques destinées à diminuer la consommation de nos équipements ne suffiront pas à atteindre le seuil du zéro gaspillage énergétique. C'est pourquoi l'évolution du comportement des usagers (et l'éducation de nos enfants) joue également un rôle majeur dans la limitation de la consommation d'énergie au quotidien.​

Les solutions bio'bric

Briques de mur, Briques de cloison
Conduits de fumée, Tuiles
Terre cuite