Saisissez le code postal de votre chantier pour visualiser les produits disponibles

>
> Re2020 : quels sont les critères à respecter ?

Réglementation environnementale 2020 (RE 2020) : quels sont les critères à respecter ?

Retrouvez les actualités sur la RE 2020...

Sommaire article "Réglementation environnementale 2020 (RE 2020) : quels sont les critères à respecter ?"

1. Réglementation environnementale : de quoi s'agit-il ?
    1.1. Loi Elan : construire des bâtiments plus écologiques et respectueux de l'environnement
2. Les objectifs de la réglementation environnementale 2020 en France
3. Quels sont concrètement les nouveaux critères pris en compte par la réglementation environnementale ?
    3.1. Limitation de l'impact environnemental pour des constructions responsables avec l'ICconstruction et l'ICénergie (Indice carbone)
    3.2. Sobriété énergétique pour des économies de consommation avec le Besoin bioclimatique (Bbio)
    3.3. Efficacité énergétique calculée via les indicateurs de Cep & Cep.nr (Coefficient d'énergie primaire.non renouvelable)
    3.4. Régulation des températures intérieures pour un confort en été, avec l'indicateur Degrés-heures (DH)

 

La préservation de l'environnement est actuellement au cœur des préoccupations sociales et politiques. De nombreuses mesures sont mises en place par le biais du Grenelle de l'Environnement, qui fixe des standards sur la construction de bâtiments afin de limiter l'impact environnemental. C'est notamment le cas de la RE 2020, la future réglementation environnementale des bâtiments neufs.

Réglementation environnementale : de quoi s'agit-il ?

La réglementation environnementale 2020, aussi appelée RE 2020, a pour but de remplacer la RT 2012 (Réglementation thermique 2012). Son objectif est d'apporter des évolutions de performance énergétique et de confort d'été pour les constructions neuves en instaurant la prise en compte du bilan énergétique global de celles-ci.

Par rapport à la RT 2012, l’accent est mis sur la réduction des émissions carbones des nouveaux bâtiments, qui représentent aujourd’hui un quart des émissions nationales de gaz à effet de serre. C’est la nouveauté principale et la raison pour laquelle l’appellation évolue : non pas réglementation thermique 2020 (RT 2020), mais bien réglementation environnementale 2020 (RE 2020).

Loi Élan : construire des bâtiments plus écologiques et respectueux de l'environnement

La nouvelle réglementation environnementale des bâtiments neufs (RE 2020) est prévue par la loi "Évolution du logement, de l'aménagement et du numérique" (ELAN) pour une entrée en vigueur dès janvier 2022.

Elle repose sur une transformation progressive des techniques de construction et des solutions énergétiques afin de diminuer significativement les émissions de carbone du bâtiment.

L'Article 181, en particulier, évoque la notion de « performance environnementale » des bâtiments neufs et d'une empreinte carbone à respecter en 2020. En ce qui concerne les produits de construction et équipements, l'article 178 de la loi Élan précise qu'un décret du conseil d'État doit « définir les modalités de calcul et de formalisation des informations nécessaires au respect des exigences. »

 

Les objectifs de la réglementation environnementale 2020 en France

Le Ministère de la Transition écologique présente trois objectifs ambitieux auxquels la RE 2020 devra répondre :

  • Diminuer l'impact carbone de la construction des bâtiments neufs tout au long de leur cycle de vie (évalué via l’indicateur IC – Indice carbone) ;
  • Donner la priorité à la sobriété énergétique et à la décarbonation de l'énergie en travaillant sur le besoin bioclimatique (Bbio). Il s'agit notamment de supprimer les ponts thermiques et de renforcer l'isolation des bâtiments ;
  • Adapter les logements aux évolutions climatiques et notamment garantir la fraîcheur des bâtiments lors des fortes chaleurs comme c'est le cas l'été, avec l’indicateur de Degrés-heures (DH).

Au final, le pays souhaite atteindre une réduction de 75 % des Émissions de gaz à effet de serre (Eges) pour l'année 2050.

 

Quels sont concrètement les nouveaux critères pris en compte par la réglementation environnementale ?

Rappelons qu'en France, le secteur du bâtiment représente 44 % de la consommation d'énergie et près de 25 % des émissions de gaz à effet de serre.1 Dès l'application de la RE 2020, toutes les maisons et bâtiments neufs devront respecter les critères suivants :

  • une consommation de chauffage inférieure à un seuil prédéfini ;
  • une consommation totale d'énergie inférieure à un seuil en kWh/m² et par an ;
  • une empreinte carbone réduite avec l'utilisation de matériaux de construction respectueux de l’environnement ;
  • disposer d'au moins une source d'énergie renouvelable (panneaux photovoltaïques, chauffage au bois, récupération de l'eau de pluie, etc.) ;
  • une prise en compte des performances énergétiques des appareils électroménagers ;
  • un seuil minimum d'isolation phonique et thermique ;
  • un seuil minimum de qualité de l'air intérieur ;

La réglementation environnementale est basée sur une évaluation de 6 indicateurs répondant à des exigences minimales 

Limitation de l’impact environnemental pour des constructions responsables avec l’ICconstruction et l'ICénergie (Indice carbone)

Le choix de solutions peu émissives en CO2 permet de lutter contre le réchauffement climatique. La nouvelle réglementation environnementale instaure donc 2 nouveaux indices carbone pour limiter les niveaux d’émissions de gaz à effet de serre avec un seuil maximal à respecter :

  • l’ICénergie associé aux consommations d'énergie primaire. Les Émissions de gaz à effet de serre (Eges) des énergies consommées sont calculées en kg eq.CO2/m² et pour 50 ans (pendant le fonctionnement du bâtiment).
  • l'ICconstruction associé aux "composants" et "chantier". Via la généralisation de la méthode d'ACV (Analyse de cycle de vie) dynamique, les Eges des produits de construction, équipements et leur mise en oeuvre sont évaluées également en kg eq.CO2/m².

Opter pour des matériaux vertueux permet aux acteurs de la construction individuelle et collective de penser le système constructif dans une démarche durable. L’indicateur ICconstruction mesure les émissions de CO2 de l’ensemble des composants d’un bâtiment, durant l’intégralité de leur cycle de vie : de l’extraction de la matière première à la déconstruction du logement.

Matière première renouvelable, fabrication locale, utilisation d’énergie décarbonée dans le processus de production des briques : l’offre bio’bric est une excellente solution pour satisfaire aux exigences de l’ICconstruction de la RE2020.

 

Sobriété énergétique pour des économies de consommation avec le Besoin bioclimatique (Bbio)

Un bâtiment bien conçu et bien isolé permet de maîtriser la consommation d’énergie, et donc d’assurer le confort thermique optimal pour les occupants, tout au long de la durée de vie d’un bâtiment.

Le Besoin bioclimatique évalue donc les besoins de chaud, de froid et d'éclairage, en fixant un seuil à ne pas dépasser. Ce Bbio maximum mesuré en points est sévérisé par rapport à la précédente réglementation, RT 2012 :

Bbio RE2020 ≈ Bbio RT2012 – 30 %

Très performantes thermiquement, les solutions constructives bio’bric permettent la réalisation d’une paroi isolante pour atteindre les exigences de Bbio de la réglementation environnementale

 

Efficacité énergétique calculée via les indicateurs de Cep & Cep.nr (Coefficient d’énergie primaire.non renouvelable)

Avec la RT 2012, le Cep évaluait déjà la consommation d'énergie primaire totale en kWhep/(m².an). Le Cep.nr est quant à lui une nouveauté de la réglementation environnementale 2020 ; il prend en compte les consommations d'énergie primaire non renouvelable. Les 5 usages étudiés avec la RT 2012 sont toujours d'actualité : chauffage, refroidissement, eau chaude sanitaire, éclairages, ventilation et auxiliaires. À cela se rajoute l'évaluation des consommations d'énergie renouvelable et non renouvelable des 3 usages suivants :

  • éclairage et/ou de ventilation des parkings
  • éclairage des circulations en collectif
  • électricité ascenseurs et/ou escalators

En contribuant à l’amélioration du Bbio, les solutions constructives bio’bric permettent de réduire la valeur du Cep du projet.

 

Régulation des températures intérieures pour un confort en été, avec l’indicateur Degrés-heures (DH)

Dans un contexte de réchauffement climatique, la stabilité de la température intérieure dans une maison devient essentielle, pour maintenir le confort de ses habitants en été et éviter le recours à la climatisation, source de consommation d’énergie.

L’indicateur DH (Degrés-heures) vient mesurer l’intensité et la durée d’inconfort dans l’habitat en °C.h ; c’est-à-dire le nombre de degré(s) et le temps durant lesquels les occupants sont soumis à des températures supérieures aux seuils maximums définis par la réglementation environnementale 2020 :

Un seuil non réglementaire est fixé à 1250 DH.
Un seuil de pénalisation est quant à lui fixé à 350 DH.

Grâce à l’inertie naturelle de la terre cuite, la gamme bio’bric est une solution qui vous aide à assurer le confort d’été et valider l’indicateur DH de la RE2020.

 


1. MINISTÈRES TRANSITION ÉCOLOGIQUE COHÉSION DES TERRITOIRES, Contexte, publié le 2 janvier 2019 (modifié le 1er février 2019), http://www.batiment-energiecarbone.fr/contexte-a2.html (consulté le 29/09/2021).

Les solutions bio'bric

Briques de mur, Briques de cloison
Conduits de fumée, Tuiles
Terre cuite