Saisissez le code postal de votre chantier pour visualiser les produits disponibles

>
> Rt2020 ou re2020 ?

RT 2020 ou RE 2020 ; qu'est-ce ?

Retrouvez les actualités sur la RE 2020...

Sommaire article "RT 2020 ou RE 2020 ;  qu'est-ce ?"

1. RT ou RE 2020 ?
2. Définition de cette RT 2020 qui passe en RE
3. Réglementation thermique (RT) 2012 et Réglementation environnementale (RE) 2020 : quelles différences ?
4. Maison RE 2020 : vers une meilleure isolation
    4.1. Une nouvelle priorité : le confort d'été
    4.2. Quelle épaisseur d'isolant pour la nouvelle RT 2020 ?
5. La nouveauté environnementale pour un passage RT 2020 à RE 2020
    5.1. Un bilan carbone des matériaux sur l'ensemble de leur cycle de vie
    5.2. L'humain, véritable acteur de la performance énergétique
6. Mise en application de la RT 2020 : à partir de quand ?

 

La RE 2020 est la nouvelle réglementation thermique qui s'apprête à remplacer la Réglementation thermique 2012 (RT 2012), issue du Grenelle de l'Environnement. Elle imposera que toute nouvelle construction atteigne une excellente performance thermique, qui vise à obtenir un équilibre entre énergie produite et énergie consommée. Et ira plus loin avec un Indice carbone (IC) maximum à respecter pour les matériaux et énergies utilisés. L’objectif étant de réduire les Émissions de gaz à effet de serre (Eges) dans le secteur du bâtiment.

Mais quelles différences avec la RT 2012 ? Pourquoi parle t-on de RT 2020 ? Quels sont les grands axes de cette nouvelle réglementation ? Toutes les réponses dans notre guide complet sur la RE 2020.

RT ou RE 2020 ?

Si elle est souvent nommée RT 2020 pour faire suite à la Réglementation thermique 2012, cette nouvelle norme a en réalité pour nom officiel RE, qui signifie Réglementation environnementale. En effet, par rapport à sa prédécesseure, elle prend en compte l'empreinte environnementale dans sa globalité, c'est pourquoi elle quitte l'appellation thermique.

Définition de cette RT 2020 qui passe en RE

Les RT ou RE sont des lois qui permettent de réglementer et d'encadrer la construction de bâtiments neufs, dont l'objectif est de réduire leur consommation énergétique par rapport aux anciennes constructions, tout en prenant en compte l’environnement.

Cet objectif repose sur le concept de BEPOS, dit "bâtiments à énergie positive", qui vise à construire des logements ou bâtiments qui produisent plus d'énergie qu'ils n'en consomment (chauffage, électricité, etc.).

En effet, l'énergie que l'on consomme pour se chauffer en hiver et se rafraîchir l'été a un impact mesurable sur l'environnement. Cet impact est d’autant plus important que le logement est mal isolé et laisse donc échapper l’énergie produite : ponts thermiques au droit des ouvertures et planchers, mais aussi au niveau des murs. Plusieurs réglementations ont vu le jour ces 30 dernières années sur tous les types de logements en imposant non pas des normes mais des règles de construction de plus en plus drastiques, dans le but d'améliorer les performances des nouveaux bâtiments.

À ce jour, la RE 2020 entend diminuer les émissions de CO2 liées à la construction ainsi que celles générées pendant toute la durée des bâtiments. Les constructions françaises représentent aujourd'hui 44 % des consommations énergétiques nationales, soit 660 TWh. Cela équivaut à 25 % des émissions de gaz à effet de serre, ce qui est encore bien trop élevé selon la Ministre de la Transition écologique.

Réglementation thermique (RT) 2012 et Réglementation environnementale (RE) 2020 : quelles différences ?

La Réglementation thermique 2012, dite RT 2012, est actuellement toujours en vigueur et se concentre sur la dimension thermique et l'isolation des bâtiments. Elle vise des bâtiments basse consommation et impose des règles contraignantes aux constructions neuves en matière d'isolation, d'éclairage, de ventilation, d'étanchéité à l'air, de production d'eau chaude, de chauffage et de refroidissement.

Là où la RT 2012 se concentre essentiellement sur l'isolation thermique des bâtiments, la nouvelle RT 2020 tient également compte de la production d'énergie mais surtout de l'empreinte environnementale des composants (phase chantier) et du bâtiment avec ses appareils de chauffage et eau sanitaire. La règlementation thermique 2012 prend en compte les émissions de CO2 à titre indicatif, là où la nouvelle RT 2020 impose des seuils et la notion de production de CO2 à toutes les phases du matériau ou de l’appareil (extraction, fabrication, chantier, transport, vie du bâtiment, fin de vie). D’où le changement d’appellation de RT à RE 2020. En effet, la Réglementation environnementale 2020 s’inspire des bâtiments à énergie positive (BEPOS) ou passifs pour construire des maisons toujours plus vertueuses avec pour objectif de supprimer totalement le gaspillage énergétique en optant pour une gestion intelligente de la consommation. Elle accorde une grande importance au cycle de vie des matériaux et aux conditions de fabrication des équipements dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique.

La RT 2020 passant en RE implique un tournant majeur dans la protection de l'environnement. Dans le secteur de la construction, les acteurs du bâtiment sont invités à se tourner vers des matériaux plus respectueux de l’environnement et donc des matières premières gérées de manière responsable.

Cette nouvelle réglementation tient également compte du confort et du bien-être des habitants, en intégrant les évolutions climatiques à venir, telles que les périodes de fortes chaleurs.

Maison RE 2020 : vers une meilleure isolation

La maison RE 2020 doit exploiter au maximum les sources d'énergie gratuites et réduire sa consommation énergétique. Cela passe avant tout par une meilleure isolation des bâtiments.

Un meilleur choix des matériaux de construction peut en effet réduire de façon considérable la consommation énergétique d'un logement. Ainsi, il est aujourd'hui possible d'isoler efficacement sa maison avec des matériaux efficients pour gérer les flux thermiques et éviter les déperditions de chaleur.

Par exemple, avec des vitrages isolants à la fois chauffants et rafraîchissants, des volets qui bougent en fonction de la position du soleil ou bien avec des murs construits en brique de terre cuite qui améliore la performance thermique du logement.

Une nouvelle priorité : le confort d'été

La RE 2020 accorde une importance particulière au confort d'été, c'est-à-dire au besoin de rafraîchissement lors d'étés caniculaires, qui se montrent de plus en plus fréquents. Cette priorité sera introduite dans le Degré heure (indicateur DH) et son mode de calcul sera basé sur l'évolution des températures dans les prochaines années.

Afin de garantir le confort dans l'habitat et notamment la fraîcheur l'été, les températures en intérieur devront être relativement stables. L’inertie d’un matériau comme la brique en terre cuite permet à la fois un déphasage thermique, c’est-à-dire la capacité à emmagasiner la chaleur le jour et la restituer de manière différée la nuit aux moments les plus frais, et à la fois l’atténuation de l’amplitude thermique, c’est-à-dire la capacité qu’a un mur de réduire les écarts de température à l’intérieur du logement par rapport à l’amplitude constatée en extérieur.

Quelle épaisseur d'isolant pour la nouvelle RT 2020 ?

Comme énoncé plus haut, la nouvelle réglementation met l’accent sur les sources d'énergie gratuite. L'isolation des murs par l'intérieur est une étape incontournable lors d'une construction. Afin d'être conforme aux exigences de la RE 2020, quelle est l'épaisseur d'isolant idéale ?

En effet, l'épaisseur et la performance des isolants ont beaucoup évolué ces 30 dernières années. Cela s’explique par le renforcement de l’isolation des bâtiments imposé par les réglementations successives.

L'épaisseur d'isolant est passée de 0 mm à plus de 100 mm jusqu'à la RT 2012. Avec la RE 2020, l'épaisseur des isolants devrait donc à nouveau augmenter pour se conformer aux nouvelles exigences en matière d’isolation du bâti. 2 choix s’offrent alors au constructeur et au particulier :

  • Augmenter l’épaisseur d’isolant sans toucher à la surface de construction ; ce qui engendre une baisse de la surface habitable.
  • Augmenter l’épaisseur d’isolant tout en gardant la taille de la surface habitable ; c’est donc la taille de la surface de construction qui est plus importante et entraine des coûts de construction exponentiels.

Une autre solution peut toutefois être envisagée avec la brique de mur bio’bric. Avec une large gamme de briques dont la résistance thermique va de 0,75 à 1,50 m².K/W, l’alternative à l’augmentation de l’épaisseur d’isolant est donc de mettre la performance thermique dans les 20 cm de mur. Le professionnel de construction assure alors une surface habitable quasi identique et surtout évite les surcoûts de construction liés à la surface de dalle supplémentaire.

 

La nouveauté environnementale pour un passage RT 2020 à RE 2020

À terme, l'exigence de la RE 2020 est de dépasser le simple champ de la réglementation thermique dans le bâtiment. Les constructeurs devront alors penser au bien-être des occupants qui deviendra un critère déterminant, et s'assurer que les modèles de logements RE 2020 incluent :

  • une isolation thermique de qualité grâce à des matériaux plus efficients qui permettront de réduire les ponts thermiques ;
  • un système de ventilation plus efficace ;
  • une architecture bioclimatique, qui consiste à tirer profit des conditions du bâtiment et de son environnement notamment à travers une bonne orientation, l'objectif étant d'éclairer et de chauffer la maison tout en faisant des économies d'énergie ;
  • des équipements domotiques dotés d'un système d'auto-régulation et d'ajustement automatique afin de consommer intelligemment et en fonction des besoins.

Bon à savoir : un logement RE 2020 engendre un surcoût de départ de 5 à 10 % par rapport à un logement RT 2012. Toutefois, ce surcoût est rapidement amorti par les économies d’énergie réalisée grâce aux matériaux et équipements choisis pour la construction et le confort du logement

Un bilan carbone des matériaux sur l’ensemble de leur cycle de vie

Choisir des matériaux qui génèrent de faibles émissions de CO2 permet de penser le système constructif dans une démarche durable et de lutte contre le réchauffement climatique. La nouvelle réglementation thermique apporte une analyse précise des matériaux de leur extraction jusqu’à leur destruction et en passant par toutes les phases de production, transport, mise en œuvre ou vie dans le bâtiment.

L’humain, véritable acteur de la performance énergétique

Tout comme le Bâtiment basse consommation (BBC), l'habitant a un impact considérable sur la réussite d'un projet BEPOS par l'usage qu'il a du bâtiment conçu sur ces bases : consommation de chauffage, d'eau, d'électricité, etc. En effet, l'humain est au cœur de cette réglementation et doit agir en parallèle des efforts de l'État.

Autrement dit, il est acteur à part entière des conditions de réussite de ce dernier en adoptant un comportement éco-responsable. L'exploitation simple, économe et responsable du bâtiment par les occupants est donc la seconde composante à prendre en compte dans ce projet.

C'est pourquoi une éducation des comportements individuels et collectifs est primordiale afin de faire respecter les exigences des logements à énergie positive. De ce fait, le label BEPOS s'engage à faciliter le comportement éco-responsable des occupants (achat responsable, tri sélectif etc.).

Mise en application de la RT 2020 : à partir de quand ?

En raison de la crise sanitaire liée au coronavirus, l'application de la RE 2020 initialement prévue en janvier 2021 a finalement été repoussée. La mise en application de cette nouvelle réglementation sera obligatoire pour tous les bâtiments neufs d'ici l'année 2022.

À ce sujet, un décret et un arrêté seront bientôt déposés, avec un nouveau calendrier de mise en application et de nombreuses règles strictes qui s'étaleront jusqu'à 2030. Actuellement, la réglementation thermique 2012 (RT 2012) est toujours valable, jusqu'à l'entrée en vigueur de la RE 2020.

Les solutions bio'bric

Briques de mur, Briques de cloison
Conduits de fumée, Tuiles
Terre cuite